Idée fausse (5ème partie) : La culture traditionnelle est la cause du retard de la science en Chine

En regardant l'ancienne Chine depuis le XXIème siècle, on pourrait penser que la société était arriérée et qu'elle était à la traîne derrière le reste du monde. Mais la réalité était complètement différente.

La science et la technologie de la Chine ont été inégalées à travers le monde jusqu'à ce que l'Europe s’engage dans la révolution industrielle. En effet, certaines innovations cruciales pour le développement militaire et culturel européen, comme le papier, l'imprimerie, la boussole et la poudre ont été inventées en Chine. Elles ne se sont répandues vers l'occident que quelques 700 ans plus tard. 

Des époques comme celles des dynasties Han, Song et Tang regorgeaient de brillants médecins, poètes et généraux qui inventèrent des médicaments, la prose et des tactiques militaires qui laisseraient pantois de nombreux experts d'aujourd'hui. 

Ce n'est qu'après les guerres de l'opium au milieu du XIXème siècle qu’un abîme s'est ouvert entre la Chine et l'Occident par rapport au développement scientifique et technologique. Mais c'était précisément parce que les gouvernements de la Dynastie Qing avaient dévié de l'esprit traditionnel chinois qui savait s’adapter et s'ouvrir aux innovations.

Le fossé s'est davantage creusé au XXème siècle avec la campagne anti-droitiste de Mao Zedong qui ciblait les intellectuels, et la Révolution culturelle qui a infligé de lourds châtiments aux chinois instruits. Même aujourd'hui, en dépit des avancées économiques de la Chine, la répression, la corruption et la censure du Parti communiste empêchent les intellectuels et les scientifiques chinois d'atteindre de nouveaux sommets.

Qui sait à quelles merveilles une renaissance de la culture traditionnelle chinoise et l'ouverture à un monde globalisé et technologiquement avancé pourraient donner naissance ?

C'est précisément ce que Shen Yun cherche à découvrir. 

Idée fausse (4ème partie) : L'ancienne Chine était arriérée et cruelle